Ma petite fille, comme beaucoup, adore les petits poneys. Heureusement pour nous, parents, les choses ont beaucoup changé depuis que Lauren Faust a repris la franchise et lui a donné ses lettres de noblesses. L’aspect le plus frappant est bien sur le design contemporain — efficace, joli et en plus bien animé. Il est loin le temps des cartoons Hannah Barbara… Mais, et c’est la que le bat blesse, on ne peut pas dire que les jouets aient suivis en qualité (hormis quelques exceptions) : au mieux ça ne ressemble pas vraiment, au pire, c’est très très laid. Je n’ai donc écouté que mon cœur, ainsi que l’envie de me mettre plus sérieusement à la sculpture et me suis lancé le défi de lui faire un modèle en Sculpey.

Première chose : obtenir une vue de face et de profil, les aligner et décider de la taille finale de la sculpture. Pour un premier essai, 75 mm de haut me semblait un bon départ. Seconde chose : faire une armature solide à l’aide des références, et lui donner la pose.

Le plus dur à cette étape est d’arriver à un équilibre entre la rigidité nécessaire et la légèreté pour ne pas être ennuyé si l’on doit creuser dans la masse. La corne et les oreilles se sont révélées problématiques. Heureusement, il est toujours possible de recouper dans la structure facilement !

Rapidement j’ai obtenu ce résultat :

On voit que je n’ai pas encore corrigé la place de la corne ni des oreilles. Un des points qui m’a le plus bloqué pour la suite, c’est la translucidité de la Sculpey. Les défauts (plat par exemple) sont vraiment ardus à détecter, ne parlons même pas de les corriger. Point important : je n’avais pas encore compris l’intérêt de « ratisser » la sculpture. J’ai donc tenté de tout lisser avec les doigts et mes outils, ainsi qu’un peu de vaseline. Ce fut dur.

Néanmoins je ne suis pas mécontent du résultat :

La peinture s’est révélée plus complexe que prévu. L’absence de détail fait que le moindre défaut se voit directement. Clairement un point à améliorer ! Par contre, la marque de beauté (le dessin sur la cuisse) à été agréable à réaliser avec une petite dose de surfactant dans l’acrylique (Golden agent humidifiant). Ce produit est génial, il réduit la tension de surface d’une peinture acrylique et facilite son application. Ça permet entre autres d’avoir des bords parfaitement droits.